Rassemblement 07 mars 2012 – communiqué de presse

PDF imprimable noir et blanc

Le samedi 21 mai 2011, lors d’un rassemblement pacifique accompagné d’une diffusion de tracts à l’appel du Collectif Antifasciste Rennais devant le café Le Fleurte, à Rennes, les militants antifascistes réunis sur place avaient été violemment agressés. Cet après midi là, l’écrivain Laurent James, ancien compagnon de route et proche d’Alain Soral, devait y effectuer une lecture de textes, mais la présence des militants antifascistes a poussé les organisateurs à employer des méthodes de dissuasion, puis à user d’une violence inouïe pour disperser les militants.

Rappelons encore une fois qu’Alain Soral est le fondateur d’Égalité & Réconciliation, une succursale du FN, qui affiche volontiers ses sympathies et son admiration pour la Russie de Vladimir Poutine, l’Iran de Mahmoud Ahmadinejad et la Syrie de Bachar el-Assad. Les personnes proches de ce mouvement ont encore une fois montré leur promptitude à recourir à des tentatives d’intimidation et à des actions violentes, à employer la force contre leurs opposants, bref à employer des méthodes dignes des régimes qu’ils soutiennent politiquement.

Le contexte politique actuel est de plus en plus favorable à la prolifération des idées de l’extrême droite. Les autorités au pouvoir sont elles-mêmes prêtes à reconnaître la supériorité de leur civilisation sur d’autres qu’elles doivent juger inférieures, sinon indignes d’un rattachement à la condition humaine. Les agressions menées par l’extrême droite sont de ce fait légitimées par le pouvoir en place qui se complaît à créer et à attiser les tensions communautaires et religieuses.

Compte-tenu de la violence des faits survenus le 21 mai, notamment de l’usage d’une voiture contre les manifestants, certains militants ont décidé de porter plainte, afin de ne pas laisser les responsables totalement libres de raconter une version des faits fantaisiste et largement déformée par les discours tenus par Égalité & Réconciliation. Il est nécessaire de ne pas laisser à l’extrême droite une seule occasion de proférer de nouveaux mensonges éhontés.

La justice française a daigné écouter notre version des faits. Bien que nous ne nous attendions pas à des miracles, ni même à ce que nos camarades obtiennent gain de cause, il nous paraît utile et même indispensable de leur manifester notre soutien le jour du jugement devant le tribunal correctionnel. Un rassemblement se tiendra donc devant la Cité judiciaire le 7 mars à 16h. C’est l’occasion de rappeler à tous ce qu’est l’unité et la solidarité des antifascistes.

Le Collectif Antifasciste Rennais.

Articles liés :
Conspis hors de nos vies! – Sur l’infiltration des mouvements sociaux par l’extrême droite
Conférence « La Galaxie Dieudonné, pour en finir avec les impostures » / Rennes / 18 jan.
Brochure du collectif : « Vigilance antifasciste » (V.2)
Brochure du collectif : « Haine des juifs et des musulmans : d’un antisémitisme à l’autre » (v1)
Antifascisme : guides pratiques #1 : qui est vraiment Alain Soral ?


Laisser un commentaire