Historiens de garde – conférence de William Blanc

stripped_histo1

mp3

Conférence de William Blanc - Historiens de garde : une vision de l'Histoire au profit de l'extrême droite ?

Le 25 avril 2014, le Collectif Antifasciste Rennais organisait une conférence en présence de William Blanc, autour de l’ouvrage rédigé en compagnie de Christophe Naudin et Aurore Chéry, « Les historiens de garde : de Lorànt Deutsch à Patrick Buisson, la résurgence du roman national ». Elle est donc dorénavant écoutable en ligne et téléchargeable en cliquant sur l’icône « MP3 ».

Pour mémoire, vous trouverez ci-dessous la présentation de la conférence. Pour plus d’information vous pouvez également consulter le blog animé par les auteurs à cette adresse : http://www.leshistoriensdegarde.fr/. Vous pourrez aussi trouver plus bas à titre de complément deux émissions de Radio Libertaire / Radio Goliards sur des sujets proches.

« À la publication du Métronome de Lorànt Deutsch, les médias saluent unanimement le travail d’un passionné d’histoire sachant se mettre au niveau du public. Le comédien, porté par son aura populaire, est ainsi intronisé comme une véritable autorité historienne à l’image de toute une lignée d’historiens médiatiques, comme Alain Decaux.

Pourtant, l’approche de Deutsch est truffée d’erreurs qui n’ont rien d’anodines : apologie de la monarchie, nostalgie d’un passé fantasmé, révolutions réduites à des instants de terrorisme sanglant, etc. Elles participent du retour en force de récits orientés, portés, entre autres, par des politiques comme Patrick Buisson (ancien directeur de Minute, directeur de la chaîne Histoire et ex-conseiller politique de Nicolas Sarkozy), qui a travaillé à la publication du Paris de Céline avec le comédien et est très impliqué dans cette réécriture constante de l’histoire.

Les auteurs s’inquiètent ici du réveil de cette histoire nationale dont Lorànt Deutsch est le poste avancé. Nationale, car il n’y est question que de la France au sens le plus étroit du terme. Nationale, car l’histoire n’y est envisagée que comme un support au patriotisme le plus rétrograde. Alors que les sciences historiques ne cessent de s’ouvrir à des horizons plus larges, cet essai tire la sonnette d’alarme contre le repli identitaire de ces historiens, fruit d’une inquiétude face au passé qu’eux seuls n’arrivent pas à assumer. »

Conférence de William Blanc – Historiens de garde : une vision de l’Histoire au profit de l’extrême droite ?


mp3

Radio Goliards – « Les origines de la France » avec Sylvain Venayre

« Il va être question dans cette émission des origines de la France. Pour autant, nous ne nous lancerons pas dans un vaste débat pour savoir si nous serions les descendants des gaulois, des francs, des romains, où si l’on pourrait faire remonter les origines de la France au baptême de Clovis ou à la bataille de Bouvines. Non, nous allons plutôt faire l’histoire de cette quête des origines, et voir comment elle a pu structurer le métier et les travaux des historiens depuis la création de la discipline historique au XIXe siècle. Pour cela, nous avons le plaisir de recevoir Sylvain Venayre, professeur d’Histoire contemporaine à l’Université Pierre-Mendès-France – Grenoble II et auteur du livre Les Origines de la France, Quand les Historiens racontaient la nation, (Seuil, 2013). »

Retrouvez plus d’informations sur la page d’origine.

Radio Goliard[s] – « Les origines de la France » avec Sylvain Venayre


mp3

Radio Goliards - Les polémiques autour de l’enseignement de l’Histoire

« Depuis trois rentrées (2010, 2011, 2012), une vaste offensive lancée par quelques auteurs, largement relayée par les médias, demande à revenir à une histoire nationale, centrée sur les « grands hommes ». Radio Goliard[s] a été très heureux de recevoir Laurence de Cock (professeure d’histoire-géographie au lycée de Nanterre, a notamment co-dirigé avec Emmanuelle Picard La Fabrique scolaire de l’histoire (Agone, 2009) et est membre du collectif Aggiornamento Histoire-Géo) et Éric Fournier (professeur d’histoire-géographie au lycée de Fosses (95 nord) et également membre du collectif Aggiornamento Histoire-Géo, a notamment écrit Paris en ruines – du Paris haussmannien au Paris communard (Imago, 2008) ).

Avec l’aide d’Aurore Chéry et d’Exomène, nous avons tenté d’y voir un peu plus clair et d’analyser les différents arguments des anti-programmes et les raisons qui motivent leur discours, ce qui a déclenché parfois quelques fous rires dans le studio. »

Retrouvez plus d’informations sur la page d’origine.

Radio Goliard[s] : les polémiques autour de l’enseignement de l’Histoire




Laisser un commentaire