La fable de la « dédiabolisation » du FN à l’épreuve des faits : un exemple morbihannais

bandeau

PDF pour lecture numérique

La fable de la « dédiabolisation » du FN à l'épreuve des faits : un exemple morbihannais

Depuis l’accession de Marine Le Pen à la tête du FN en janvier 2011, certains médias dominants ont un unique mot – trompeur – à la bouche lorsqu’il s’agit d’évoquer le parti d’extrême droite : « dédiabolisation ». Qu’on en juge par l’échantillon (non exhaustif) d’articles ci-dessous, usant tous de cette rhétorique de la « dédiabolisation » du parti d’extrême droite :

Libération, 20 avril 2011 : « Marine Le Pen mène l’opération dédiabolisation du Front »1

Libération, 10 septembre 2011 : « À Nice, Marine Le Pen entre dédiabolisation et starification »2

Le Monde, 21 avril 2012 : « Marine Le Pen : opération ‘dédiabolisation’ »3

Le Monde, 21 juin 2013 : « Robert Ménard, porte-flambeau de la dédiabolisation du FN »4

Le Monde, 12 février 2014 : « Pour les 18-29 ans, la « dédiabolisation » de Marine Le Pen est affaire de personne plus que d’idées »5

Le Point, 2 octobre 2013 : « Marine Le Pen : la dédiabolisation à tout prix »6

Les agences de presse ne sont pas non plus en reste. Voir, entre autres exemples, cette dépêche titrée « France: la réussite du pari de la ‘dédiabolisation’ de Marine Le Pen ».7

Cette prétendue « dédiabolisation » du FN n’engage pourtant que ceux qui y croient et ne change strictement rien à la véritable nature du parti du clan Le Pen. Ainsi, quand ce ne sont pas des candidats FN qui affichent un peu trop ouvertement leur nostalgie du IIIème Reich8 ou Marion Maréchal-Le Pen posant aux côtés de membres du GUD9, c’est Marine Le Pen elle-même qui est prise en flagrant délit de copinage avec des néo-nazis.10

Un exemple local vient illustrer toute l’imposture que constituent les discours sur la « dédiabolisation » du FN. Il y a à peine un an, des médias régionaux signalaient la suspension du dirigeant du FNJ 56.11 Ce dernier – un certain Nicolas Cougard – avait eu le tort de faire part sur les réseaux sociaux de ses sympathies pour l’ex-comique Dieudonné et ses désormais célèbres « quenelles ». Le FN 56 avait même, par la voix de son secrétaire départemental Jean-Paul William Félix, qualifié la quenelle de « sorte de salut antisémite et insidieux ». Le FN chercherait donc désormais à écarter les antisémites de ses rangs…12 Voilà pour le côté pile !

Côté face, maintenant, si l’on veut bien aller voir au-delà de cette opération de com’ du parti d’extrême droite, il est aisé de constater que, dans le Morbihan comme ailleurs, rien n’a changé dans la PME Le Pen. En effet, au-delà du fait que l’on trouve encore trace sur le Net des penchants pro-Dieudonné de Nicolas Cougard13, ce dernier est plus que jamais militant au FN… Un rapide coup d’œil sur la page Facebook publique du FNJ 56 suffit à le constater.

Dans une photo mise en ligne le 1er octobre 2014, Nicolas Cougard apparaît aux côtés de la fine équipe du FNJ 56 et de Jean-Marie Le Pen himself.

Nicolas Cougard, premier en partant de la droite.

Nicolas Cougard, premier en partant de la droite.

Une autre photo montre Nicolas Cougard lors d’un boîtage effectué par des militants du FNJ 56 (dont certains ont visiblement beaucoup de mal à assumer leurs engagements d’extrême droite…) en octobre 2014.

Premier en partant de la gauche.

Nicolas Cougard, premier en partant de la gauche.

En jouant sur les mots et sur le mythe entretenu par certains médias de sa « dédiabolisation », le FN a donc pu annoncer la suspension d’un militant aux sympathies politiques par trop indésirables… pour mieux masquer sa non-exclusion. Il appartient aux antifascistes – qui ne sont pas dupes de toutes les rodomontades à la mode sur la « dédiabolisation » – de dénoncer ce genre de manœuvres et de montrer le FN pour ce qu’il est et sera toujours : un parti intrinsèquement xénophobe et antisémite, au service de la bourgeoisie.14

  1. « Marine Le Pen mène l’opération dédiabolisation du Front », Libération, 20 avril 2011. En ligne ici : http://www.liberation.fr/politiques/2011/04/20/marine-le-pen-mene-l-operation-dediabolisation-du-front_730408 []
  2. Christophe Forcari, « À Nice, Marine Le Pen entre dédiabolisation et starification », Libération, 10 septembre 2011. En ligne ici : http://www.liberation.fr/politiques/2011/09/10/a-nice-marine-le-pen-entre-dediabolisation-et-starification_760356 []
  3. « Marine Le Pen : opération ‘dédiabolisation’ », Le Monde, 21 avril 2012. En ligne ici : http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/article/2012/04/21/marine-le-pen-operation-dediabolisation_1687259_1471069.html []
  4. Pierre Jaxel-Truer, « Robert Ménard, porte-flambeau de la dédiabolisation du FN », Le Monde, 21 juin 2013. En ligne ici : http://www.lemonde.fr/politique/article/2013/06/21/robert-menard-porte-flambeau-de-la-dediabolisation-du-fn_3434213_823448.html []
  5. Samuel Feller, « Pour les 18-29 ans, la « dédiabolisation » de Marine Le Pen est affaire de personne plus que d’idées », Le Monde, 12 février 2014. En ligne ici : http://www.lemonde.fr/politique/article/2014/02/12/les-18-29-ans-plus-sensibles-que-leurs-aines-au-programme-economique-du-fn_4364823_823448.html []
  6. « Marine Le Pen : la dédiabolisation à tout prix », Le Point, 2 octobre 2013. En ligne ici : http://www.lepoint.fr/politique/marine-le-pen-le-fn-n-est-absolument-pas-un-parti-de-droite-02-10-2013-1738188_20.php []
  7. « France: la réussite du pari de la ‘dédiabolisation’ de Marine Le Pen », AFP, 22 avril 2012. []
  8. Relire notamment par Matthieu Deprieck et Alexandre Sulzer, « Municipales à Nevers: la candidate FN, le drapeau nazi et les SS », L’Express, 07 mars 2013 (à lire ici : http://www.lexpress.fr/actualite/politique/municipales-a-nevers-la-candidate-fn-le-drapeau-nazi-et-les-ss_1498172.html) et
    par Céline Lussato, « Un candidat FN aux cantonales photographié faisant le salut nazi » , L’Obs, 29 mars 2011 (en ligne à cette adresse : http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20110325.OBS0254/un-candidat-fn-aux-cantonales-photographie-faisant-le-salut-nazi.html) []

  9. R.M., « Marion Maréchal-Le Pen pose avec le GUD : la photo de trop ? », L’Obs, 10 avril 2013. En ligne ici : http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20130410.OBS7444/marion-marechal-le-pen-pose-avec-le-gud-la-photo-de-trop.html []
  10. Voir notamment cet article, consacré aux liens entre le FN et le groupuscule néonazi dit « Sauvons Calais » : L.M., « Marine Le Pen épinglée pour une photo avec un néonazi présumé », L’Obs, 11 mars 2014 (en ligne ici : http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20140311.OBS9184/marine-le-pen-epinglee-pour-une-photo-avec-un-neonazi-presume.html) ou encore cet article-ci : Geoffrey Le Guilcher, « Marine Le Pen photographiée avec deux néonazis », Les Inrocks, 06 avril 2011 (en ligne ici : http://www.lesinrocks.com/2011/04/06/actualite/marine-le-pen-photographiee-avec-deux-neonazis-1117229/) []
  11.  « Morbihan. Vidéos “insidieuses” sur Facebook : le leader du FNJ suspendu », Ouest France, 25 novembre 2013 (à lire à cette adresse : http://www.ouest-france.fr/morbihan-videos-insidieuses-sur-facebook-le-leader-du-fnj-suspendu-1739966) et « Nicolas Cougard exclu du FNJ », Océane FM, 26 novembre 2013 (en ligne ici : http://www.oceanefm.com/?q=content/nicolas-cougard-exclu-fnj) []
  12. Sans nous lancer ci dans une recension exhaustive et peu ragoûtante de toutes les élucubrations antisémites, révisionnistes ou pro-nazies de membres du FN, nous rappellerons juste que pour Jean-Marie Le Pen, les chambres à gaz sont « un point de détail de l’histoire de la Seconde guerre mondiale » (propos tenus le 13 septembre 1987) et que l’Occupation n’a « pas été particulièrement inhumaine » (Rivarol, 7 janvier 2005). Quant à l’actuelle dirigeante du Front National, le 10 décembre 2010, elle a osé, au mépris de toute vérité historique et de toute honnêteté intellectuelle, établir un parallèle entre l’Occupation de la France par les nazis (des dizaines de milliers de victimes : Juifs, Résistants, simples civils victimes de massacres, etc.) et l’occupation… de quelques rues par des musulmans en prière. []
  13. Par exemple grâce au lien suivant : https://www.facebook.com/dieudonneofficiel/posts/10151855426719006?comment_id=28231657&offset=0&total_comments=308 []
  14. Collectif Antifasciste Rennais, « Le tournant social du FN – généalogie d’une imposture », février 2014. En ligne à cette adresse : http://www.antifabzh.lautre.net/roazhon/2014/02/le-tournant-social-du-fn-genealogie-dune-imposture/ []


Laisser un commentaire